Oct 142015
 

2015-10-14_10-33-152015-10-14_10-34-01Le terme est devenu très à la mode depuis deux ou trois ans : le crownfunding. Derrière ce terme un peu barbare, se cache une procédure pas si bête que ça : financer un projet avant qu’il n’existe par ses propres utilisateurs. Ainsi, on achète un produit sur la seule promesse de sa future existence. et le principe existe maintenant dans plusieurs domaines, comme par exemple le cinéma. Peut-être connaissez-vous mieux des noms comme KickStarter   (désormais décliné pour la France) ou IndieGogo ? Le principal avantage de souscrire à ces projets, c’est de pouvoir profiter en général de prix de lancement très avantageux et de petits « plus » associés. Mais le gros problème, c’est les délais de prise de possession des dits objets. Et souvent, ceux annoncés ne sont pas tenus. Heureusement pour les « backers » (ceux qui ont participé), le site hébergeant veille au grain. Lire la suite »