Lu 1 609 fois
Mai 312016
 

2016-05-31_13-36-10Il y a une situation réelle qu’il va falloir accepter : les produits de fabrication asiatique sont bel et bien parmi nous et ne sont pas plus mauvais que les autres. De toutes façons, pratiquement tous les smartphones que nous utilisons sont fabriqués en Chine, en Corée et dans les pays voisins. Donc c’est absolument inutile de s’en plaindre. C’est ainsi. D’autant que les produits disponibles, outre des marques inconnues, sont de plus en plus performants et n’ont plus grand chose à envier aux grands noms, la plupart du temps trois à quatre fois plus chers.

2016-05-31_13-38-21

Le modèle testé ici est le HomTom HT6. C’est un smartphone avec un bel écran 5,5 pouces (soit une diagonale de 14 cm) avec une résolution correcte (1280 x 720 pixels, soit une densité de 267 ppp), donnée HD, mais non Full HD. Cette résolution, même si elle est inférieure à ce que l’on peut trouver dans cette dimension d’écran, ne gêne en rien la qualité d’affichage qui reste belle et sans pixel visible.
2016-05-31_13-39-10
Les spécifications techniques sont très honorables, surtout pour un téléphone dont le prix se situe entre 100 et 149€. Le processeur ARM Cortex-A53 1GHz 64bits à quatre cœurs, accompagné d’un processeur graphique ARM Mali-T720 MP2 400 MHz à 2 cœurs fait un bon travail, avec 2Go de mémoire vive 533 MHz.
Le système est Android 5.1 Lollipop.
Le téléphone est livré en version 16Go, mais il accepte les cartes MicroSD jusqu’à 32Go.
Attention, les cartes SIM sont des mini et micro, et non des nanos. Il y a deux emplacement, mais l’un des deux est soit avec une carte mémoire, soit avec une carte SIM. Ce type de combinaison devient courant.

2016-05-25_17-55-41

Ce téléphone est débloqué et compatible sur les réseaux 4G disponibles en France (LTE cat.4 entre 800 et 2600 MHz). Après une utilisation d’environ 2 semaines, aucun problème particulier rencontré sur la réception téléphonique.

Son appareil photo arrière est un 8 MP (3264×2448 px), ouvert à f/2.2, interpolé directement à 13 MP. Les photos en sont un peu impactées, surtout en faible lumière. La résolution vidéo n’est que de 2MP. On peut retrouver un léger vignetage de flou sur les bords. L’appareil avant est un 2MP interpolé à 5MP.

Mais la spécification la plus intéressante, et même impressionnante, c’est certainement la batterie fournie : 6250 mAh. Pour comparaison, des smartphones comme un iPhone 6 ou un Galaxy S7 n’ont des batteries que de 3000 mAh (environ). Elle est de technologie Lithium-Polymère (Li-Pol), donc avec un temps de charge réduit (entre 2 et 3h selon la source). Mais c’est bien évidemment la grande autonomie qui est appréciée. Le pourcentage de la batterie baisse lentement, même sous forte demande. Sous utilisation normale, mais soutenue, il restera encore 50% de charge après 24h, sans avoir éteint le portable. Donc malgré son grand écran énergivore, ce téléphone pourra fonctionner sans recharge pendant 2 à 3 jours facilement. C’est trop rare encore pour ne pas le préciser.
Petit revers de la médaille : le poids du portable qui atteint les 250g. Mais on n’a rien sans rien !

Parmi les autres caractéristiques à mettre en avant : un revêtement Corning Gorilla Glass 3 résistant aux rayures pour l’écran, le Bluetooth 4.0, le GPS et A-GPS, capteurs de proximité et de lumière, accéléromètre et gyroscope.

Le smartphone est livré avec une protection d’écran (installée), une autre en secours et une coque arrière transparente, en plus des accessoires habituels.