Lu 1 900 fois
Mai 272015
 

groupe_canalplusCanal a annoncé une réunion d’information depuis son Centre de diffusion numérique, le lundi 1er juin prochain, en matinée. Quelques abonnés choisis seront sur place, mais l’ensemble de la réunion sera interactive via Twitter et l’application Periscope. Nous vous donnons un début d’explication fourni par Canal, en prélude donc à la rencontre de lundi prochain. Cela suffira-t-il à apaiser les humeurs ? Pas sûr… Surtout que la notion du « Tout  » est déjà un peu rabotée, puisque seules 80 chaînes devraient l’être le 1er juillet, tel qu’annoncé. Mais en lisant le texte ci-dessous, on ne sait pas si la cinquantaine de chaînes déjà en est incluse. Voici donc la première explication :

Communiqué : (…) La question principale étant la baisse du débit alloué à chaque transpondeur, voici ce que les directeurs techniques vont aborder avec vous pendant la session :

Modernisation des moyens de diffusion

Le choix d’utiliser les technologies les plus récentes, notamment pour l’encodage MPEG4 et le multiplexage. Ainsi, l’Encodeur ViBE EM4000 et Multiplexeur NETPROCESSOR 9030 de chez THOMSON ont été retenus.
Ce sont les mêmes technologies pour les derniers répéteurs TNT en HD (R7 et R8) contenant les chaînes HD1, Chérie 25, L’Equipe 21, 6TER, RMC Découverte et Numéro 23.

Cette évolution technologique permet d’obtenir 50% d’efficacité en compression tous les 10 ans. A qualité et taille d’image constantes, il faut donc 3 fois moins de débit aujourd’hui qu’en 2000 pour encoder un flux d’images.

Par ailleurs, l’expertise conjointe de et THOMSON et un an de collaboration ont permis d’optimiser l’utilisation des algorithmes d’encodage et l’utilisation de tous les nouveaux outils MPEG4.

Ces progrès techniques permettent ainsi d’optimiser la bande passante utilisée à qualité constante de la vidéo et de l’audio.

De plus, l’utilisation du multiplexage statistique nous permet d’allouer dynamiquement le débit nécessaire en fonction des besoins des chaînes.
Lors d’un match de foot par exemple, la complexité de l’image augmentant, il est possible d’allouer un débit important pour permettre la diffusion sans compromis sur la qualité de la vidéo.

Enfin, la répartition des chaînes par transpondeur est le fruit de l’expérience, de réflexions approfondies et de mesures fines de la qualité vidéo menées par les équipes d’ingénierie.

Généralisation du format HD

L’objectif de Groupe CANAL+ reste que chaque chaîne dispose d’un traitement intégralement HD de bout en bout.
Au 1er juillet 2015, 80 chaînes seront proposées en HD native puis encodées et diffusées en full HD (1080 lignes x 1920 pts/ligne) sur ASTRA.
Un plan d’amélioration continue est mis en œuvre avec les éditeurs pour poursuivre cette généralisation du .
En attendant, les chaînes dont la source reste en SD bénéficient des capacités améliorées de nos nouveaux encodeurs à produire, par upscale, un signal HD de bonne qualité (1080 lignes x 1440 pts/ligne).

Ces progrès technique permettent également une rationalisation des débits et formats d’encodage vidéo/audio et sous-titres :
• Généralisation du DD 2.0 pour toutes les chaînes et du DD 5.1 pour 19 chaînes
• Généralisation de sous-titres DVB-SUB pour toutes les chaînes

Amélioration de la qualité de réception

CANAL+ a fait le choix d’une modulation plus robuste pour la réception des chaînes HD.
Les études et retour terrain démontrent, en particulier, une meilleure capacité à maintenir une réception correcte de la chaîne regardée lors d’intempéries.