Lu 2 134 fois
Avr 282015
 

logo_canalsat_2011La nuit du 27 au 28 avril a été marquée par un nouveau Plan de Service (PDS) pour les abonnés satellite de (ou dans la matinée du 28 pour les abonnés via les autres sources de diffusion). Selon les informations données, il s’agissait plus de préparer le fameux « Tout HD » annoncé pour le 1er juillet et dont on ne sait toujours pas avec précision quelles chaînes il concerne. Au passage, on en a profité pour enlever la position de Maison+, disparue depuis fin mars, mais également de supprimer, avec surprise, Disney Cinemagic+1, et aussi Polonia. Mais curieusement, les nouvelles chaînes Science et Vie TV et TrekHD ne sont toujours pas identifiées, restant respectivement sous les noms d’Encyclo et Escales, malgré pourtant une mise en ondes depuis un mois maintenant (selon

Concrètement, Canal a « travaillé » sur les fréquences de nombreuses chaînes HD, en supprimant par exemple le passage automatique vers les versions SD en cas de mauvaise réception. Pour l’instant, ces versions SD sont toujours disponibles vers les positions 700, mais elles disparaîtront complètement après le 1er juillet. Normalement, la nouvelle norme MPEG4 qui sera alors utilisée demandera moins de flux et donc plus besoin de ces versions SD qui prennent de la place.

Mais ce matin, il semble, une fois de plus (c’est souvent le cas après un PDS chez Canal) que de nombreux abonnés se retrouvent avec des écrans vides, même sur des canaux « simples » comme France 2 HD.

Cette histoire du « Tout HD » pour juillet prochain reste pour moi un gros point d’interrogation. Nous en parlions déjà il y a quelques semaines dans cet article : http://zonehightech.com/2015/02/canalsat-tout-en-hd-en-juin-2015-des-details-interessants-a-savoir-sur-cette-strategie-floue/

Je constate que depuis l’annonce de cette « amélioration », Canal n’a pas arrêté de cesser la diffusion de plusieurs chaînes, du ou non. Et j’ai bien peur que ces fermetures ne vont pas s’arrêter là.

Quant à la technologie utilisée par Canal, elle semble vraiment sortir d’un autre âge. Et cela n’aide en rien, car plus on avance, et moins cette vieille technologie est efficace, ce qui entraîne des coûts.

Bref, pas vraiment d’optimisme à avoir pour le moment !