Lu 1 796 fois
Mai 082014
 

05-05-14 12-44-54Avant le test plus complet de ce plus tard dans le mois, voici un exercice prisé sur le net, que nous n’avions pas encore vraiment développé. Si cela vous intéresse, faites nous le savoir, nous essaierons de le faire pour d’autres produits (en sachant que nous ne recevons pas toujours des versions « commerce » des produits. Bonne visite avec le déballage du Withings

photo 2 (1)opt

 

photo 5opt

Sortant d’une boîte plutôt petite (15 x 12,5 x 3 cm), la présentation du O2
est avenante, chaque élément étant bien placé sur un support en plastique.
Le « mini » câble USB est rangé dans la partie basse fermée. A noter que la coque du bracelet qui
reçoit le Pulse O2 est en aluminium. En respectant bien le sens d’insertion, il n’y a pas de problèmes.

photo 1 (1)opt

Sur cette vue, on aperçoit la prise Micro USB sous le traqueur. L’affichage est
ici simulé par un autocollant. En arrière le clip de ceinture ou de poche, en silicone
souple, avec un renforcement au niveau de la pince.

photo 4opt

Petit détail comparatif de la taille du traqueur avec une prise USB standard.
L’affichage du traqueur est ici en direct. Il est donc légèrement moins précis que
sur l’autocollant, mais reste très visible.

photo 1opt

Autre détail du traqueur : la face arrière avec le capteur de pulsations et
l’oxymètre qui mesure le taux d’oxygène dans le sang (en posant le bout du
doigt dessus, en appuyant doucement), une nouveauté pour ce
type de produit de suivi d’activité.

A très bientôt pour le test complet.