Lu 1 654 fois
Juin 192012
 

La rumeur l’avait prédit, sauf que ce n’est pas seulement une, mais deux tablettes que a annoncé lors de sa conférence de Los Angeles en ce lundi 18 juin. Répondant au nom de «  » (qui est également le nom donné aux tables tactiles avec écran géant), l’une utilisera un processeur Intel Ivy Bridge Core i5 sous Windows 8 Pro et l’autre un processeur ARM sous Windows RT. Les deux tablettes devraient par contre être identique physiquement, avec un écran 10,6 po (27 cm) 16:9 et un corps assez rectangulaire, rappelant presque un gros iPhone 4. Si le modèle Intel se rapprochera plus d’un pocket PC, avec ses 900g et ses 13,5 mm d’épaisseur, le modème ARM sera quant à lui plus en concurrence avec les autres tablettes du marché, et surtout l’, avec 676g annoncées et 9,3 mm d’épaisseur (contre 652 et 9,4 pour l’iPad). Mais la ressemblance ne s’arrête pas là, et ce sera d’ailleurs un des points importants pour faire la comparaison.

En effet, Microsoft a imaginé une « smart cover » un peu plus « smart » que celle d’Apple. Comme on le voit sur les photos, la « cover » de Microsoft s’attache à la tablette de la même manière que celle d’Apple, c’est à dire par magnétisme (procès en vue ?). Mais elle intègre un élément supplémentaire non dépourvu d’intérêt : un clavier ! Elle se décline en deux versions : la Type Cover, épaisse de 5 mm avec des touches plus marquées de 1,5mm d’épaisseur et un trackpad, et la Touch Cover, moins épaisse (3 mm) et avec des touches intégrées dans l’épaisseur. A noter que les deux tablettes possèdent un pied rétractable qui les maintient en position paysage.

Comme c’est souvent le cas, Microsoft n’a pas été très bavard sur les performances de ses tablettes, ni trop sur les détails techniques, le prix ou encore moins la disponibilité. Seuls éléments de réponse, les « Surface » devraient être disponible après la sortie de Windows 8, donc cet automne, d’abord en version ARM et trois mois plus tard, la version Intel (donc certainement pas avant début 2013 pour cette dernière).

A moins que d’ici là Microsoft décide d’arrêter le projet, comme il l’a déjà fait pour d’autres produits. Mais avouons que ce serait bien dommage vu ce qui a été présenté.