Lu 988 fois
Oct 132011
 

Demain c’est le grand jour de la sortie officielle du nouvel , présenté le 4 octobre dernier. Mais alors que des records de pré-commandes sont battus par (via le Apple Store) avec plus d’un million d’unités en 24H, les opérateurs français semblent un peu plus frileux à ouvrir leurs portes. Le premier à avoir permis les réservations a été SFR. Orange et Bouygues ont suivi, mais seulement deux jours avant le . Quant aux prix, on ne peut pas dire qu’ils soient exceptionnels, loin de là. La nouveauté cette année : des forfaits sans engagement, mais également sans mobile inclus. Et avec des contenus qui laissent perplexe.

Après Sosh chez Orange, SFR lance les frofaits RED. Ces nouveaux forfaits sont supposés répondre aux attentes des usagers : disponibles sans engagement, il sont plus abordables en terme de coût et n’incluent pas de mobile la plupart du temps. Oui mais voilà, à valeur égale, ils sont souvent moins intéressants, car ils comportent moins d’options que les anciens forfaits. Et l’illimité n’est plus … illimité. C’est d’ailleurs un des principal reproche, l’usage du terme illimité alors que par exemple, les appels sont limités à 3h et les données à 1 ou 2 Go par mois.

Ce ne seront donc pas ces forfaits que les adeptes du iPhone vont choisir, à moins d’accepter de payer le prix fort pour leur appareil tout neuf, en moyenne 700€. Et les anciens clients ne sont pas mieux lotis. Il faudra par exemple attendre le 14 octobre, jour de sortie du iPhone 4S, pour que les anciens clients d’Orange, encore sous contrat, sachent quelles sont les offres possibles pour pouvoir avoir un nouvel iPhone et rester client de l’opérateur. Sauf erreur, les années précédentes, le personnel au téléphone était plus insistant, plus ouvert à des concessions et surtout connaissait les offres avant le jour J. Mais cette année, même la menace d’une résiliation pour aller ailleurs ne semble pas les émouvoir. Et pour cause : Orange n’a encore donné aucune consigne à ses employés, moins de 24H avant la sortie du nouveau téléphone d’Apple.

A ce rythme là, la France pourra-t-elle encore cette année se targuer d’être un des meilleurs marchés au monde pour l’iPhone ?