Lu 905 fois
Sep 212011
 

Le constat n’est pas nouveau : la France est souvent montrée du doigt comme étant en retard technologique dans plusieurs domaines, dont la high tech. Récemment, le dossier de la actuelle qui est déjà obsolète avant même la fin de son implantation en est un nouvel exemple. On a décidé il y a à peine quelques années de promouvoir un format de diffusion qui n’était déjà plus à jour. Aujourd’hui, on apprend que l’Autorité de la concurrence a décidé de retirer l’autorisation de fusion entre les bouquets et TPS. Or, cette fusion est finalisée depuis 2007 ! C’est un peu comme si 5 ans après avoir construit votre maison, la mairie vous écrit pour dire que finalement, on vous retire votre permis de construire. Aberrant.

Les exemples ne manquent pas, et ils ont tous un point commun : ils proviennent pratiquement tous de sociétés ou d’organismes proches ou en lien avec le gouvernement. Presque. Les sociétés privées, au contraire, font plus preuves de modernité, voire de visions futuristes, au risque de déstabiliser l’usager. Et c’est tant mieux. Prenons un autre exemple : la radio numérique terrestre ou RNT. On en parle depuis… longtemps. Ailleurs, elle est implantée depuis plusieurs années, comme en Allemagne ou au Royaume-Uni. Ici elle est en test depuis… 2007. Trop coûteuse, selon les « experts« . Oui, peut-être, mais il faudra bien y passer. pas le choix ! Alors pourquoi faire traîner ainsi les d’année en année ? Est-ce que les acteurs du dossier ont peur de perdre rapidement leur emploi si la décision est trop rapide ? Certes, je conçois qu’il y a sans aucun doute de nombreuses contraintes, mais les décisionnaires ne sont-ils pas là pour justement y remédier ?

Pour ma part, je pense tout simplement que les personnes en charge de certains dossiers ne sont pas les bonnes. Placées là par des décisions plus hautes, déplacées d’autres postes à responsabilité gouvernementales, ils ne correspondent pas du tout à l’emploi. Alors ils font ce qu’ils peuvent en faisant traîner les dossiers. Un peu comme un élève qui ne sait pas sa leçon et qui va rédiger un texte fleuve sur un sujet… qui n’a que peu de rapports avec la question.

Si on continue de la sorte, le retard technologique de la France n’ira qu’en empirant. malheureusement.