Lu 1 116 fois
Août 282010
 

Lors de la conférence de presse du 16 juillet dernier, Steve Jobs s’est permis, pour une de ses rares fois, de démontrer ce qu’ avait déjà mentionné dans les semaines précédentes: de nombreux téléphones portables ont des problèmes de réception lorsqu’ils sont tenus en main d’une certaine façon. Preuve à l’appui (avec des vidéos provenant de chez Apple et non provenant d’anonymes du net), nous voyons alors des vidéos où des Samsung, Blackberry ou HTC, aux côtés d’iPhones 3GS et 4, voient leurs barres s’effacer progressivement selon leur tenue en main. Bien entendu, les marques respectives n’ont pas tarder à répliquer, mais curieusement, elles ne nient pas le problème et tournent un peu autour du pot. Pour RIM (Research in Motion (Blackberry)), il est important de bien élaborer l’antenne pour permettre à leurs clients une bonne réception et qu’il est inacceptable qu’Apple les mette dans le même panier qu’eux (oui, mais comment expliquent-ils la baisse de la réception sur la vidéo? Encore une compagnie qui sait communiquer…). Chez Nokia, qui ne cite jamais le nom « Apple » puisqu’après tout, ils n’ont pas été cités, plus ou moins le même discours, à savoir que le « design » de l’antenne est plus important pour eux que celui du téléphone, mais que « tous les téléphones voient la performance de leur antenne modifiée selon la façon dont le téléphone est tenu en main« . Tiens, tiens, mais n’est-ce pas le même discours tenu par Steve Jobs et qui a été tant décrié? Enfin, pour HTC, il confirme à mots cachés qu’il a bien des problèmes de réception (c’est d’ailleurs le modèle qui est le plus affecté dans les vidéos d’Apple), mais sans le dire directement, HTC donne plutôt lui aussi son taux d’appels à son SAVconcernant ce problème, soit 0,016%, comparé aux 0,55% d’Apple.

Alors si finalement le problème d’antenne affecte la plupart des téléphones du marché, pourquoi cette fronde contre Apple en particulier? A mon avis, pour deux raisons: la première, c’est que dans ce monde surmédiatisé, où n’importe qui peut dire n’importe quoi, la moindre information peut être montée en épingle à une vitesse fulgurante. On peut aussi se demander d’où viennent ces témoignages « anonymes » que tout le monde prend au sérieux, même les médias, sans vérifier. D’autres exemples ont déjà été montrés où la moindre nouvelle envahit le cyberespace en un rien de temps. Ensuite, et c’est valable pour n’importe quel domaine, plus la société est importante est présente dans le monde, plus une nouvelle la concernant est prise en compte. Et actuellement Apple est effectivement au premier rang. Il suffit de combiner les deux pour obtenir des « buzzs » efficaces, mais surtout déroutants et voire même très exagérés. La preuve est que nous sommes bien des moutons d’Internet et que nous suivons le troupeau comme de pauvres idiots, sans réfléchir. Il serait temps que cela change, mais je suis assez pessimiste à ce propos!